ATTRACTIVITÉ DE LA FRANCE - une image en pleine mutation

JPEG

L’attractivité économique est définie comme la capacité à attirer les activités nouvelles et les facteurs de production mobiles – capitaux, travailleurs qualifiés – sur un territoire. L’attractivité économique d’un site est, de fait, étroitement liée à sa compétitivité. Quelle que soit la dimension géographique, un territoire qui n’est plus compétitif s’expose à des pertes de populations, à des phénomènes de désinvestissement, à des délocalisations d’entreprises.

L’attractivité est devenue, en quelques années, un facteur clé du dynamisme des économies nationales et de leur intégration dans l’économie globalisée. L’enjeu est d’attirer les investissements étrangers créateurs d’emploi, acteurs majeurs de la dynamisation et de l’industrialisation des territoires. L’investissement direct étranger est considéré comme l’un des moteurs de la croissance économique qui via les transferts de savoir-faire, technologiques renforcent la compétitivité et l’innovation des
pays d’accueil. Attirer des talents étrangers (étudiants et main d’oeuvre internationaux), est un moyen de puiser dans le réservoir mondial de talents, d’enrichir les capacités d’enseignement, de favoriser le développement des systèmes de recherche et de production dans de nombreux pays.

Le complément analyse les dynamiques territoriales des investissements étrangers et de l’emploi associé. Il s’agit d’analyser en particulier la dynamique des investissements étrangers dans les zones d’aides à finalité régionale (AFR). Les entreprises situées sur ces zones bénéficient d’aides fiscales telles que les
exonérations d’impôt sur les sociétés, de taxes foncières et contribution foncière
des entreprises.

- Cliquez ici pour voir le document

publié le 30/01/2018

haut de la page