Aides sociales (CCPAS)

La France est l’un des rares pays au monde à offrir une assistance sociale à ses
compatriotes résidant à l’étranger : personnes âgées, handicapées et enfants en situation de détresse. Ces aides financières représentent un budget de 16 millions d’euros par an, gérés, au niveau de chaque consulat par le Conseil Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale (CCPAS).

Ce conseil se réunit en fin d’année pour examiner les dossiers de nos compatriotes en situation précaire et proposer le versement d’allocations. Présidé par le chef de poste ou son représentant, il réunit les élus à l’Assemblée des Français de l’Etranger, les représentants des associations de Français (UFE et ADFE), l’agent en charge des affaires sociales et le médecin-conseil du consulat.

Des allocations peuvent être versées, sous certaines conditions, aux catégories de
personnes suivantes :

- personnes âgées de plus de 65 ans (ou de plus de 60 ans dans l’incapacité physique de travailler)

- adultes handicapés, titulaires d’une carte d’invalidité (handicap >= 80 %)

- enfants handicapés (sans conditions de ressources des parents), titulaires d’une carte d’invalidité (handicap >= 80 %)

- enfants en grande détresse

Ces aides sont réservées aux personnes inscrites au Registre des Français établis hors de France, en situation de grande précarité.

Le versement d’allocations fait l’objet d’un examen rigoureux de chaque demande.

1. Procès-verbaux des réunions du conseil consulaire pour la protection et l’aide sociale.

- Procès-verbal du conseil consulaire pour la protection et l’aide sociale – Campagne 2017
- Procès-verbal du conseil consulaire pour la protection et l’aide sociale – Campagne 2018
- Procès-verbal du conseil consulaire pour la protection et l’aide sociale – Campagne 2019

publié le 18/11/2020

haut de la page