Conférence de lutte contre le financement de Daech et d’Al-Qaïda (Paris, 25-26 avril 2018)

A l’initiative du président de la République, une conférence internationale a été organisée les 25 et 26 avril à Paris sur la lutte contre le financement d’Al-Qaïda et de Daech : « No Money for Terror ».

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a animé le 26 avril une table-ronde au cours de laquelle il invitera ses interlocuteurs à faire un état des lieux et à proposer des solutions concrètes. Les représentants de 70 Etats et les responsables de près de 20 organisations internationales, régionales et agences spécialisées ont participé aux travaux. Le Brésil s’est fortement mobilisé pour participer à cette conférence, avec la présence de la procureure générale de la République, Mme Raquel Dodge, du Ministre-chef du Cabinet de Sécurité Institutionnelle, le général Sergio Westphalen Etchegoyen, du ministre de la Justice, M. Torquato Jardim et du Directeur Général du Département de la Défense de l’Itamaraty, l’ambassadeur Nelson Tabajara de Oliveira. Une déclaration finale a été adoptée à l’issue de la conférence.

- https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/defense-et-securite/actualites-et-evenements-lies-a-la-defense-et-la-securite/article/declaration-finale-conference-de-lutte-contre-le-financement-de-daech-et-d-al

- https://www.diplomatie.gouv.fr/en/french-foreign-policy/defence-security/events/article/final-statement-international-conference-on-combating-the-financing-of-daesh

Cette rencontre ministérielle a été précédée, le 25 avril, par une journée d’échanges entre les experts de la lutte contre le financement du terrorisme (magistrats, cellules de renseignement financier, services de renseignement, police judiciaire, douanes, experts de la régulation financière) .

La victoire militaire en Irak et en Syrie ne signifie pas la disparition totale de Daech. Les groupes liés à Al-Qaïda restent actifs au Sahel, dans la péninsule arabique et en Asie. Nous devons poursuivre nos efforts jusqu’à leur démantèlement complet. Dans ce contexte, et pour la première fois à cette échelle, la conférence de Paris réunit conjointement des ministres des finances, de l’intérieur, de la justice, des affaires étrangères, tous engagés dans la lutte contre le financement du terrorisme.

publié le 27/04/2018

haut de la page