L’ambassadeur accompagne une étape-clé du projet de sous-marins PROSUB

Une cérémonie officielle a eu lieu le 20 février, à Itaguaí, dans l’état de Rio de Janeiro, avec la présence du président brésilien Michel Temer et de l’ambassadeur français au Brésil Michel Miraillet, marquant le début de la phase d’assemblage des deux moitiés du sous-marin. Son lancement est prévu pour la fin de l’année.

JPEG

Le programme PROSUB de sous-marins brésiliens, programme stratégique pour la Marine Brésilienne, consiste pour le Brésil à se doter de sous-marins modernes, ainsi qu’à acquérir les technologies correspondantes et à développer la base industrielle et technologique de défense (BITD) associée.

Alors que le tronçon avant du premier sous-marin a été réalisée en France, dans le cadre de la formation des ingénieurs et techniciens brésiliens, le reste de cette première coque, ainsi que les autres sous-marins, ont été intégralement réalisés au Brésil grâce aux transferts de technologie consentis, et tout particulièrement par Naval Group.

La France, tant à travers l’industrie française impliquée dans la réalisation de ce projet d’envergure que par la coopération entre les gouvernements français et brésiliens, est fière d’accompagner le Brésil dans la réalisation du sous-marin « Riachuelo », premier sous-marin de la classe Scorpène brésilien (S-BR).

PROSUB est ainsi une preuve éclatante des volontés française et brésilienne de coopération durable et d’une relation de partenariat équilibré avec un partage de technologie concret. Il s’inscrit pleinement dans le cadre du partenariat stratégique liant la France et le Brésil depuis 2008.

Le sous-marin Riachuelo est le premier de quatre sous-marins conventionnels qui seront construits dans le cadre du programme PROSUB.

JPEG

JPEG
Base navale d’Itaguai où sera effectué l’assemblage puis le lancement des sous-marins Scorpène (S-BR).

publié le 22/02/2018

haut de la page