Liberté de la presse

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, conclura le 4 avril la conférence internationale « Sociétés civiles, médias et pouvoirs publics : les démocraties face aux manipulations de l’information », organisée par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères au centre de conférence ministériel. La conférence sera ouverte par Mme Françoise Nyssen, ministre de la culture.

Comme en témoignent de nombreuses affaires de manipulation de l’opinion publique, notamment à l’approche des échéances électorales, des États intègrent ouvertement à leur doctrine l’utilisation de moyens d’information à des fins de déstabilisation de leurs adversaires. Des groupes non-étatiques peuvent également participer à ce type d’actions, comme vient de le démontrer le cas de Cambridge Analytica.

Comme l’a indiqué Jean-Yves Le Drian dans son discours de présentation de la stratégie numérique internationale de la France le 15 décembre dernier, les campagnes de désinformation reposent sur l’utilisation massive de l’espace numérique et constituent une menace pour la démocratie et une atteinte à la souveraineté des États visés. La diffusion d’informations fiables, vérifiées et solides, dans le respect du pluralisme des opinions, est un enjeu pour la démocratie. Seule une vigilance collective à la fois des médias et des acteurs de la société civile permettra de préserver ce qui fait l’essence de notre vie démocratique : la capacité des citoyens à se forger une opinion de manière autonome.

Ceux qui se livrent à des manœuvres de manipulation tentent de retourner contre nos démocraties les principes même qui les fondent – l’ouverture, la liberté d’information et de communication – pour en faire des instruments d’ingérence et de déstabilisation.

La conférence a pour objectif de mobiliser l’ensemble des acteurs concernés, français et étrangers, autour d’un agenda de solutions concrètes, démocratiques et collaboratives pour faire face aux manipulations de l’information. Des experts et des personnalités engagées d’horizons variés sont invités à débattre de la résilience des sociétés démocratiques et des médias face à ce défi, ainsi que du rôle particulier des pouvoirs publics face à la désinformation. La conférence sera précédée d’ateliers fermés permettant aux spécialistes de la société civile (chercheurs, entreprises notamment) de débattre avec des représentants des administrations, des nouveaux modes d’action employés par les auteurs de ces ingérences.

La conférence s’inscrit dans le cadre de l’élaboration des mesures visant à protéger la vie démocratique et à responsabiliser les plateformes numériques, conformément aux souhaits du président de la République, exprimés à l’occasion des vœux à la presse du 3 janvier 2018.

publié le 05/04/2018

haut de la page