Ré-édition du Manuscrit de Don Lourenço Alvares Roxo de Polis consacré aux oiseaux du Para.

Considéré comme l’un des premiers essais d’histoire naturelle rédigé par un savant brésilien, le manuscrit de Dom Lourenço Alvares Roxo de Potlis, consacré aux oiseaux du Para, a fait l’objet d’une publication bilingue ( portugais/français), coordonnée par Forum Landi avec le soutien de l’Université Fédérale du Para, de l’Alliance Française de Belem et de cette Ambassade . C’est dans les locaux de l’Alliance qu’a eu lieu, hier soir, 7 décembre 2017, le lancement officiel de l’ouvrage « As aves do Para » . L’Ambassade de France, représentée à cette occasion par le Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle, est particulièrement heureuse d’avoir été partenaire de cette très belle initiative qui rend hommage à un grand scientifique, mais aussi à un artisan de la relation entre nos deux pays.

Comme l’a rappelé hier le responsable scientifique de cette publication, le professeur Nelson Papavero, c’est, en effet, un épisode fascinant, bien que méconnu, de la relation franco-brésilienne que cette édition permet de remettre au jour : celle de l’improbable rencontre, en 1743, à Belem, entre Charles-Marie de la Condamine et le père Roxo, entre l’illustre savant et explorateur français, adulé des salons parisiens, et l’érudit chanoine amazonien, lui-même fils d’un émigrant français. Deux hommes que tout semblait opposer mais que rapprochèrent immédiatement la même curiosité encyclopédique, la même passion de nommer et de comprendre le monde. A croire qu’en ce mitan du XVIIIème siècle, l’esprit des Lumières soufflait pareillement sur les rives de la Seine et celles de l’Amazone.

Désigné correspondant de l’Académie, le père Roxo adressera à son confrère parisien la première partie du grand œuvre qu’il avait l’ambition d’écrire sur la faune et la flore amazoniennes : c’est ce manuscrit, conservé, depuis 1752, au Museum National d’Histoire Naturelle, qui, grâce à cette édition, est désormais accessible à tous.

PNG
PNG
PNG
PNG
PNG

publié le 14/12/2017

haut de la page