Venue à Brasilia d’une délégation française dans le cadre du séminaire sur la saisie, la confiscation et la gestion des avoirs criminels (13-14 mai)

JPEG
Erick MARTINVILLE, Agnès ROBINE, Christophe PERRUAUX, Sérgio MORO et Jean-Marie HUET.

Dans le cadre du renforcement de la coopération judiciaire et policière entre la France et le Brésil en matière de lutte contre la criminalité organisée, et dans la perspective de renforcer les échanges et d’harmoniser les procédures entre les deux pays, un séminaire sur « la saisie, la confiscation et la gestion des avoirs criminels » a été co-organisé par l’Ecole Nationale de la Magistrature, l’AGRASC (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués) et le magistrat de liaison de cette ambassade, en lien avec le ministère brésilien de la Justice et de la Sécurité publique.

Une délégation française a participé à ce séminaire qui s’est tenu à Brasilia les 13 et 14 mai (auditorium du ministère de la Justice et de la sécurité publique), composée de trois magistrats spécialistes du sujet et de deux représentants de l’Ecole nationale de la magistrature :
- M. Jean-Marie HUET, Procureur général honoraire, ancien procureur général près la Cour d’appel d’Aix en Provence, ancien président du Conseil d’administration de l’AGRASC ;
- Mme Agnès ROBINE, première Vice–présidente du tribunal de grande instance de Fort de France, en fonction en qualité de juge d’instruction spécialisée dans le domaine de la criminalité organisée pour la zone Antilles françaises / Guyane ;
- M. Christophe PERRUAUX, Procureur de la République adjoint près le tribunal de grande instance de Paris, chef du service de lutte contre la criminalité organisée, ancien juge d’instruction spécialisé dans ce domaine au Tribunal de Grande Instance de Marseille ;
- M. Erick MARTINVILLE, magistrat, chargé de mission au département international de l’ENM ;
- Mme Camille PESTRE, chargée de mission au département international de l’ENM.

A l’occasion de ce séminaire qui avait pour objectif d’offrir un espace de dialogue aux professionnels confrontés à cette problématique, d’établir un état des lieux, et d’identifier des pistes d’amélioration de la coopération entre la France et le Brésil, le ministre de la Justice Sergio Moro a annoncé que l’accord de coopération juridique révisé entre les deux pays devrait être signé au second semestre, et qu’il envisageait un déplacement en France à cette occasion. De nombreuses autres personnalités étaient présentes à cet événement, dont la Procureure Générale de la République Raquel Dodge.

JPEGSérgio MORO, Camille Pestre et Jean Marie HUET.

publié le 22/05/2019

haut de la page